dimanche 20 décembre 2015

Bonnes fêtes à tous et toutes

  Autrefois, il n'y a pas si longtemps, quand l'orient nous fascinait, quand le sud nous inspirait, un immense poète écrivait ceci:   La très-chère était nue, et, connaissant mon coeur,Elle n'avait gardé que ses bijoux sonores,Dont le riche attirail lui donnait l'air vainqueurQu'ont dans leurs jours heureux les esclaves des Maures.Quand il jette en dansant son bruit vif et moqueur,Ce monde rayonnant de métal et de pierreMe ravit en extase, et j'aime à la fureurLes choses où le son se mêle à la lumière.Elle... [Lire la suite]