Habiller Vénus

dimanche 2 juin 2019

Les Coquelicots

 

Paris Musee D'Orsay Claude Monet 1873 Poppies at Argenteuil

 

 

 

monet les coquelicots

Claude Monet     Coquelicots, la promenade     1873

 

Claude Monet a 33 ans lorsqu'il peint ce tableau. Il vit alors à Argenteuil, dans le Val d'Oise.

 

 

 

Claude_Monet_-_Poppy_Field_in_a_Hollow_near_Giverny_-_Google_Art_Project

 

Claude Monet  Champ de coquelicots dans un creux près de Giverny  1885

Claude Monet aimait les coquelicots, il en a fit de nombreux tableaux, au moins une dizaine.

 

 

 

Et vous, aimez vous les coquelicots ?

Mes ami-e-s et moi faisons partie du mouvement des coquelicots, un mouvement vert et positif, lancé par

Fabrice Nicolino, pour tenter de faire avancer les choses vers du mieux, vers du vert ! 

faire-part

 

https://nousvoulonsdescoquelicots.org/a-vous-tous-amoureux-des-coquelicots/

https://nousvoulonsdescoquelicots.org/l-appel/

 

 

 

 


mercredi 13 février 2019

Eugène Guillevic, merveilleux poète

 

 

                                                   le_fond_du_jardin__l_hiver     Cath Sultan Sow

                                                                                                                    le fond du jardin, l'hiver   

 

Arbre l'hiver

 

L'arbre, ici, maintenant, debout,

Rien que du bois,

Comme un oiseau figé debout

La tête en bas.

 

L'arbre vécu

Comme du bois

Et comme oiseau

Ne bougeant pas.

 

Eugène Guillevic ("Sphère" - éditions Gallimard, 1963)

 

 

 

 

jeudi 17 janvier 2019

 

carte de voeux 2019

 

Enivrez-vous 
Il faut être toujours ivre. Tout est là : c’est l’unique question. Pour ne pas sentir l’horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.

Mais de quoi ? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous.

Et si quelquefois, sur les marches d’un palais, sur l’herbe verte d’un fossé, dans la solitude morne de votre chambre, vous vous réveillez, l’ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l’étoile, à l’oiseau, à l’horloge, à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est ; et le vent, la vague, l’étoile, l’oiseau, l’horloge, vous répondront : Il est l’heure de s’enivrer ! Pour n’être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous ; enivrez-vous sans cesse ! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise.
Charles Baudelaire

 

Posté par Cath Sultan Sow à 14:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 24 mars 2016

Paula Modersohn-Becker, une femme peintre (1876 – 1907)

Se souvenir des belles choses,

se souvenir que les êtres humains sont aussi capables du meilleur. 

Je ne la connaissais pas.

Marie Darrieussecq vient d'écrire sur sa vie de femme peintre un livre au titre magnifique.

Je suis très touchée par ses portraits et ses autoportraits.

Paula-Modersohn-Becker-Old-Peasant-Woman-in-the-Garden

 

Paula Modersohn-Becker, Paysanne au jardin

 

Paula-Modersohn-Becker-Self-Portrait

Paula Modersohn-Becker, Autoportrait

 

Paula-Modersohn-Becker-Self-portrait-on-th-sixth-wedding-anniversary

 

Paula Modersohn-Becker, Autoportrait

 

Paula-Modersohn-Becker-Self-portrait-with-hat-and-veil

Paula Modersohn-Becker, Autoportrait

 

 

 


lundi 1 février 2016

Le bonheur de Paul Fort, pour bien commencer 2016

 

LE BONHEUR  Paul Fort (écrit en 1917)

Le bonheur est dans le pré. 
cours-y vite, cours-y vite. 

Le bonheur est dans le pré. 
cours-y vite. Il va filer.

Si tu veux le rattraper, 
cours-y vite, cours-y vite. 

Si tu veux le rattraper, 
cours-y vite. Il va filer.

Dans l’ache et le serpolet, 
cours-y vite, cours-y vite, 

dans l’ache et le serpolet, 
cours-y vite. Il va filer.

Sur les cornes du bélier, 
cours-y vite, cours-y vite, 

sur les cornes du bélier, 
cours-y vite. Il va filer.

Sur le flot du sourcelet, 
cours-y vite, cours-y vite, 

sur le flot du sourcelet, 
cours-y vite. Il va filer.

De pommier en cerisier, 
cours-y vite, cours-y vite, 

de pommier en cerisier, 
cours-y vite. Il va filer.

Saute par-dessus la haie, 
cours-y vite, cours-y vite. 

Saute par-dessus la haie, 
cours-y vite ! Il a filé !

 Extrait de "Ballades du beau hasard"
Paul Fort lit son poème Le bonheur :

 

dimanche 20 décembre 2015

Bonnes fêtes à tous et toutes

 

Autrefois, il n'y a pas si longtemps, quand l'orient nous fascinait,
quand le sud nous inspirait, 
un immense poète écrivait ceci:
 
La très-chère était nue, et, connaissant mon coeur,
Elle n'avait gardé que ses bijoux sonores,

Dont le riche attirail lui donnait l'air vainqueur

Qu'ont dans leurs jours heureux les esclaves des Maures.


Quand il jette en dansant son bruit vif et moqueur,

Ce monde rayonnant de métal et de pierre

Me ravit en extase, et j'aime à la fureur

Les choses où le son se mêle à la lumière.


Elle était donc couchée et se laissait aimer,

Et du haut du divan elle souriait d'aise

A mon amour profond et doux comme la mer,

Qui vers elle montait comme vers sa falaise.


Les yeux fixés sur moi, comme un tigre dompté,

D'un air vague et rêveur elle essayait des poses,

Et la candeur unie à la lubricité

Donnait un charme neuf à ses métamorphoses ;


Et son bras et sa jambe, et sa cuisse et ses reins,

Polis comme de l'huile, onduleux comme un cygne,

Passaient devant mes yeux clairvoyants et sereins ;

Et son ventre et ses seins, ces grappes de ma vigne,


S'avançaient, plus câlins que les Anges du mal,

Pour troubler le repos où mon âme était mise,

Et pour la déranger du rocher de cristal

Où, calme et solitaire, elle s'était assise.


Je croyais voir unis par un nouveau dessin

Les hanches de l'Antiope au buste d'un imberbe,

Tant sa taille faisait ressortir son bassin.

Sur ce teint fauve et brun, le fard était superbe !


Et la lampe s'étant résignée à mourir,

Comme le foyer seul illuminait la chambre,

Chaque fois qu'il poussait un flamboyant soupir,

Il inondait de sang cette peau couleur d'ambre !
       
Charles Baudelaire   (1821-1867)  Les bijoux

               la belle au paréo 

              La très chère était nue   Cath Sultan Sow

dimanche 15 novembre 2015

la poésie qui sauve

"Il y a sur cette terre des gens qui s’entre-tuent; c'est pas gai, je sais.     Il y a aussi des gens qui s’entre-vivent. J'irai les rejoindre."

Jacques Prévert

jeudi 2 juillet 2015

Un festival pas banal, dans notre petit coin de Dordogne

Un festival pas banal, dans notre petit coin de Dordogne, voici ce sur quoi nous travaillons depuis quelques mois.

Sans argent, en peu de temps, Christophe Lasnier et ses amis bénévoles (dont je fais partie) ont mis sur pied cet évènement solidaire et inventif qui va durer tout l'été.

Regardez le programme, il est étonnant 

...et venez nombreux !

La Tour des Miracles - L'Autre festival

La Tour des Miracles - L'Autre festival. 192 likes · 91 talking about this. Du 6 juillet au 23 août 2015, venez découvrir la Tour des Miracles, un...

https://www.facebook.com

 

lundi 18 mai 2015

une longue pause

C'était une longue pause dont j'avais bien besoin.

Je vous reviens revigorée par le printemps, la vie qui prend sa revanche sur l'hiver, les chants et les danses des oiseaux, les feuilles toutes neuves et tendres, la belle lumière dans le jardin, quelques plantations préparées amoureusement, le chat qui rêve d'attraper les oisillons...

L'émerveillement encore

le lilas croulant sous les fleurs

 

 

Irving R Wiles    Afternoon tea

 

 

 

Alfred Sisley   Le repos au bord d'un ruisseau

AlfredSisley Le repos au bord d'un ruisseau

jeudi 22 janvier 2015

10505312_1403058193326432_3867030653200840683_n

Posté par Cath Sultan Sow à 10:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 22 décembre 2014

Je vous souhaite tendrement

Je vous souhaite

tendrement

 

voeux 2014

 

 

carte de voeux 2015

Posté par Cath Sultan Sow à 11:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 4 décembre 2014

Mon petit marché de Noël à Paris, Bastille, comme chaque année !

N'achetez pas vos cadeaux dans les supermarchés,

faites plutôt travailler les petits commerces,

les artistes et les artisan(e)s.

 

MarchéBastille2014

Bastille2014

Venez nombreux, parlez-en autour de vous,

vous ne serez pas déçu(e)s

et vous ferez des heureux !

dimanche 30 novembre 2014

Le temps des marchés de Noël

Le temps des marchés de Noël et des expos est revenu !

Pour moi, c'est aussi une période de travail et de création intenses.

Alors bien-sûr, plus de jardin, plus guère de lecture, et plus de blog...

Création,   boulot,   boulot,   création,,,,,

Voici une petite idée de ce que j'ai fait cette saison:

 comme à mon habitude quelques vêtements, des bérets et écharpes en pagaille, et puis, une grande nouveauté pour moi, une collection de bijoux textiles faits à partir de mes dessins    et de mes fleurs

(Vous pourrez les voir bien mieux dans l'album photos "mes bijoux textiles"

 

bague autoportrait

            bague les violettes

 

broche ronde tournesolgrosse bague l'oeil grec

 

 

 

 

 

 

broche carrée et petite bague clin d'oei

broche ronde nuages

mardi 9 septembre 2014

Ah ! La belle lumière de la toute fin d'été !

La douceur est encore là, la lumière a changé.
Ah ! La belle lumière de la toute fin d'été !

Edward Cucuel Soleil d'automne

 

Edward Cucuel, Soleil d'automne

 

 

  Dans le parc...  Albert Samain, Le chariot d’or,

 

Dans le parc aux lointains voilés de brume, sous
Les grands arbres d’où tombe avec un bruit très doux
L’adieu des feuilles d’or parmi la solitude,
Sous le ciel pâlissant comme de lassitude,
Nous irons, si tu veux, jusqu’au soir, à pas lents,
Bercer l’été qui meurt dans nos coeurs indolents.
Nous marcherons parmi les muettes allées ;
Et cet amer parfum qu’ont les herbes foulées,
Et ce silence, et ce grand charme langoureux
Que verse en nous l’automne exquis et douloureux
Et qui sort des jardins, des bois, des eaux, des arbres
Et des parterres nus où grelottent les marbres,
Baignera doucement notre âme tout un jour,
Comme un mouchoir ancien qui sent encor l’amour.

 

Vassili Kandinski Automne en bavière

 

Vassili Kandinski, Automne en Bavière

 

lundi 28 juillet 2014

fêter l'été

J'ai décidé de fêter l'été,

de faire comme si

je n'avais pas remarqué

qu'il est fort boudeur et

d'humeur changeante.

 

800px-G

Fruits à l'étalage    Gustave Caillebotte

 

G

Baigneur s’apprêtant à plonger   Gustave Caillebotte 

 

G

Les orangers   

Caillebotte Gustave, mon peintre-chouchou du moment !

mercredi 16 juillet 2014

lumière sous la pluie

Quelle chance !

En Périgord, le beau temps a l'air

de bien vouloir nous honorer de sa présence.

Mais pour ceux et celles qui sont encore sous la pluie,

voici quelques merveilles qui peut-être vous apporteront

de la lumière !

 

van-gogh-pluie- à auvers

Van Gogh   Pluie sur Auvers

 

 

caillebotte la place de l'europe par temps de pluie

Gustave Caillebotte   la place de l'europe par temps de pluie   

 

 

etienne-martin-eclaircie-sur-champ-de-coquelicots

Etienne Martin  éclaicie sur champ de coquelicots

 

 

Henri Rivière( I864 -I951)

Henri Rivière 

 

 

Kees van Dongen velo sous la pluie

Kees Van Dongen   Vélo sous la pluie

 

 

phoca_thumb_l_affiche_decaux

une belle affiche du musée de l'image d'Epinal.

Je vous conseille la visite de leur site  ICI 

et tout particulièrement l'exposition intitulée:

" la pluie"

mercredi 23 avril 2014

Tout va bien, le printemps est là !

Nous avons fait notre nid sous une voûte de verdure.

La nouvelle maison est charmante et le jardin un petit paradis

de poésie, d'oiseaux et de vieux arbres (en fleurs).

Tout va bien, le printemps est là,

avec ses tendres verts,

ses bruissements d'insectes et ses chants d'oiseaux

Un délice !

portail du jardin

l'escalier du jardin

planches 2, 3 et 4 du potager

le soir tombe sur le jardin

une fleur du vieux pêcher mars 2014

 

Le vieux lilas offre son parfum et sa couleur sublimes

en cadeau de bienvenue.

bouquets aériens de lilas

bouquet aérien de lilas

Ravie d'être de retour parmi vous !

Posté par Cath Sultan Sow à 09:51 - Commentaires [3] - Permalien [#]

mercredi 15 janvier 2014

Ma carte de voeux

 Après une année 2013 qui fut un peu duraille 
Passons à tout autre chose !
Finies les grises morosités, calmées les brunes craintes , 
cette  année  nous  passons  au  
vert
 
 
Je vous souhaite à toutes et tous 
le meilleur et les plus vives tendresses
 

la belle année du retour au vert

 

Je prépare mon déménagement vers la belle et verte Dordogne.

Je ne serai donc pas très assidue ici ces temps prochains.

Mais bien-sûr on se re-parle bientôt !

 

mardi 26 novembre 2013

J'interromps un moment mon travail dans l'atelier pour faire

quelques photos de mes créations.

Faute de temps, en voici juste quelques échantillons

 

gilet violet et son béret assorti, polaire de laine

gilet violet et son béret assorti,profil, polaire de laine 2

gilet violet polaire de laine dos

 


    gilet violet polaire de laine et jupe noire laine bouillie

gilet violet polaire de laine

béret polaire rose grenadine et son écharpe 2

béret polaire rose grenadine et son écharpe

béret polaire rouge foncé et son écharpe

gilet vieux rose, polaire de laine

A mon retour de l'expo de Paris,

je vous en offrirai beaucoup d'autres !